À propos

97A2A78A-E870-44E1-B794-0D9D2A8391D1.jpg

Présentation

Je suis Gladys, j’ai 30 ans et je suis originaire du Bugey dans le département de l’Ain. Je suis depuis 2020,  installée en campagne nantaise.

Passionnée par mon métier et avec l’envie d'apprendre au quotidien, ma mission est d’apporter l'aide la plus utile aux enfants, aux parents, aux professionnels.

Notre attitude, notre posture d’adulte, la gestion de nos propres émotions, notre bagage éducatif et les valeurs que nous incarnons au quotidien ont un véritable impact sur le développement des enfants et sur leur comportement. Notre manière de communiquer et nos gestes influencent aussi la qualité de nos relations avec eux.

Enthousiaste d’avoir pu mettre en pratique avec les enfants  les habiletés que j’ai découvertes au quotidien, je souhaite aujourd’hui les partager avec les parents/professionnels de l’enfance sous forme d’accompagnement personnalisé ou d’ateliers en groupe, afin de soutenir et de tendre vers une communication plus empathique et ainsi d’améliorer les relations adultes-enfants.

Mon cheminement : comprendre d’où je viens pour comprendre où je vais

Amoureuse de la vie, et curieuse de ce qui m'entoure, je suis rapidement partie à la rencontre d'autres cultures, principalement sur le continent africain. Ces voyages, que je qualifierai de

"quêtes initiatiques", m'ont permis de grandir, d'ouvrir de nouveaux yeux et d'apprendre à développer ma confiance. Confiance en moi, confiance en les autres, confiance en la Vie.

J'ai compris que la confiance était primordiale pour construire quoique ce soit lors de notre passage sur Terre. De rencontres en rencontres, j'ai pu tisser des liens et affirmer ma passion pour les relations humaines de manière générale.

Monitrice éducatrice diplômée d'État depuis 2011, j’ai décidé dans un premier temps de centrer mon accompagnement éducatif auprès de personnes à besoins spécifiques (en situation de handicap, avec des troubles du comportement, et des difficultés à entrer dans les apprentissages). 

Après l'obtention du baccalauréat, j'ai choisi de m'orienter vers l'éducation spécialisée parce que je sentais en moi que le potentiel de chacun.e dans le cursus classique n'était pas complètement déployé et pas toujours adapté. Qu'il n'y avait pas qu'un chemin qui amenait aux apprentissages mais plusieurs en fonction de chacun.e, selon notre histoire personnelle, familiale et notre environnement social et géographique.

J’ai travaillé au sein de différentes institutions, comme : ITEP, IME, MECS.

Au fur et à mesure de mes expériences personnelles et professionnelles, je me posais des questions fondamentales sur comment accompagner des personnes au quotidien d’une manière plus juste par rapport à ce que j'ai connu dans les institutions dites  “classiques”.

Je me suis aussi rendue compte que la communication entre humains s’avérait parfois compliquée, que le vivre ensemble n’était pas simple. Que les enfants étaient élevés hors sol et que la compétitivité à l’école et le manque d’écoute de soi demeurait omniprésente. 

En 2017, j'ai décidé d’ouvrir de nouveaux yeux et de rejoindre l'école La Ferme des Enfants en Sud Ardèche. 

Ce fut une expérience forte pour moi, la pédagogie Montessori mise en place au sein de cet espace ainsi que la rencontre avec les enfants de maternelle fut une révélation. J'ai décidé de cheminer vers “une reconversion” et/ou continuité professionnelle et de devenir Éducatrice Montessori pour les enfants âgés entre 3 et 6 ans.

En septembre 2019, mon cheminement personnel et professionnel m’a amenée à reprendre une année d’étude. La formation agréée par l’AMI (Association Montessori International) de l’ISMM (Institut Supérieur Maria Montessori) m’a paru la plus adaptée à mes envies et j’y ai découvert un nouvel élan de vie. 

Éducatrice Montessori certifiée AMI depuis 2020, je me sens grandie, heureuse et enrichie de toutes mes expériences professionnelles précédentes.  

J’ai aujourd’hui à cœur d’emprunter et d’explorer de nouveaux chemins et de proposer un accompagnement éducatif dans un autre contexte que l’école et l'institution spécialisée. 

Je souhaite allier mes compétences “en faisant un pont” entre l’éducation spécialisée et la pédagogie Montessori afin de soutenir les enfants à libérer leur potentiel tout en respectant leur propre rythme et leurs besoins. 

« On est ensemble » :  kezako ?

« On est ensemble » est le résultat d’un long processus personnel et professionnel notamment grâce aux nombreux voyages que j’ai pu faire en Afrique. Toutes ces expériences m’ont permis d’affuter et d’étoffer avec le temps ma vision de l'éducation.

« On est ensemble » incarne des valeurs qui me sont chères et qui résonnent fortement en moi quand je réfléchis à ce que signifie pour moi l’éducation : ​reliance, solidarité, diversité, simplicité,  joie de vivre et partage. 

 

C'est pour cela que je souhaite me rapprocher des parents, et de leurs enfants, afin de proposer des accompagnements complémentaires à destinations des deux publics qui sont dans le même bateau !

 

Je me sens très reliée au célèbre proverbe africain: « Il faut tout un village pour élever un enfant ».

Cela résonne fort en moi. J’ai toujours cru qu’être au contact de multiples personnes pouvait favoriser le développement de l’enfant, l’estime de soi, la confiance en soi. 

Mes voyages et mes rencontre ont confirmé mes intuitions : notre seul objectif était d'être ensemble, d'apprendre des uns et des autres, très simplement, sans avoir d'attentes particulières. 

Cette nouvelle vision de vie s’est imprégnée en moi et m'a apporté une grande ouverture d'esprit. 

 

Cette simplicité et spontanéité dans les rapports humains m'a profondément et positivement affectée. Cela a renforcé l'idée que chaque personne peut apporter quelque chose aux autres et au Monde.

 

Cela a renforcé ma foi en l'Humain et m’a donné envie d'œuvrer dans la complémentarité avec les acteurs qui œuvrent au quotidien auprès des enfants. 

 

Nous avons toutes et tous des besoins fondamentaux à nourrir et d'autres besoins plus personnels propres à chacun.e, en fonction de notre histoire personnelle, familiale ainsi que notre lieu géographique et situation économique. Notre singularité peut aussi être notre force.

Nous, professionnels de l’éducation, devons établir des ponts, être en contact plus direct avec les familles pour avancer main dans la main dans un but commun de tendre vers une éducation plus consciente et bienveillante auprès des enfants.

 

« On est ensemble », est à la base une expression utilisée en Afrique de l’Ouest qui signifie que lorsqu'on se quitte, on ne s’oublie pas et que l’on compte l’un sur l’autre.